PHOSPHORE

BIO

Né en 1990 à Lyon, Phosphore a d'abord couru après un ballon rond.

Sa première star, avant même MC Solaar ? Diego Maradona.

Mais il finit par abandonner son amour du football au milieu des années 2000 pour les bancs de l'hypokhâgne, poussant les études jusqu'à un master de Lettres Modernes.

Au début des années 2010, tandis qu'il écrit des poèmes et rappe, il découvre les scènes slam.

En 2015, il rejoint le Cercle des poètes à la rue, se lie d'amitié avec les membres qui le composent, 

commence à animer des scènes ouvertes et participe à des tournois.

Il remporte en 2017 la coupe de la ligue Slam de France par équipe, avec Slamouraï et Lexa.

En alexandrins boiteux, je rime le morose, 

crible les barreaux avec des barils d'épines de roses ;

pas de cocaïne, c'est du William Burroughs,

je délivre des doses de polaroïds oraux.

J'aime les écrivains qui dévorent les mots,

donc m'endors sur du hip-hop depuis que je suis marmot.

La voix ne meurt pas : Ghérasim Luca ou Artaud, 

le Booba de Temps Mort et son argot sous un garrot 

– tous ces météores m'enivrent encore de leurs livres sonores.

Le diamant sur la platine, les lignes qui s'animent, 

c'est comme le phosphore de l'allumette qui devient comète :

je défais l'alphabet et mets le feu aux lettres.

PHOTOS
VIDÉOS
SONS
  • SoundCloud Basic Black
  • Black Spotify Icon

© 2019 by Le Cercle des Poètes à la Rue